Chargement des images...
menu site Weber et Keiling,

Demi-pension du collège Georges Holderith
Lauterbourg - 2015

retour

INFOS

Type : Extension / Restructuration
Surface : 1 488 m²
Maître d'ouvrage : Conseil Général du Bas- Rhin
Associés : SNC Lavalin - BET TCE, E3 Economie - Economiste de la construction et OPC, Ecotral - Cusiniste, Linder Paysage - Paysagiste, ESP - Acousticien
Coût : 3 000 000 M € H.T.
Maitre d'oeuvre : Weber + Keiling Architectes

La restructuration du collège Georges Holderith, par la construction d'une nouvelle demi-pension et la reconfiguration de la cour, a permis une clarification de la lisibilité des espaces réservés aux écoliers et des autres, qu'ils soient fonctionnels ou d’agrément. Les différents flux du site, piétons élèves et professeurs d’une part, véhicules de services d’autre part sont ainsi clairement facilités.
Un nouveau préau, raccordé à l’auvent déjà existant, crée un lien entre la nouvelle demi-pension et le bâtiment d’enseignement du collège. Ce bâtiment-préau intègre le pôle enseignants lui faisant gagner en autonomie et en accessibilité grâce à sa proximité avec l’entrée de service et le parc de stationnement réservé au personnel. Ainsi, un travail de transformation, rationalisation, sécurisation et d'agrandissement des espaces a été mis en œuvre en plus de l'aménagement de locaux de rangement, local sanitaire et office dédiés.
Les fonctions de service sont placées au contact d’une cour de service accessible depuis les aires de stationnement et totalement séparées des flux piétonniers du nouveau préau par une paroi en bois ajourée.
Le bâtiment d'enseignement et la demi-pension regroupent les différents espaces de restauration, un self, une cuisine et ses annexes. Chacune des trois salles à manger dispose d’une ambiance particulière donnée par la nature des plafonds (bois acoustique pour la grande salle, plâtre perforé pour les petites salles), les couleurs mises en œuvre et la qualité de l’éclairage naturel et des apports solaires, optimisés : mono orientés pour les petites salles, traversants pour la salle à manger principale. De même, une attention particulière a été portée aux surfaces, tant horizontales que verticales, traitées acoustiquement pour réduire au maximum le bruit ambiant particulièrement sensible dans ce type d’équipement. La nouvelle configuration a conservé à la cour de récréation sa superficie et augmenté les surfaces de préau couvert.

alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt