Chargement des images...
menu site Weber et Keiling,

Ecoles maternelles et élémentaires Schoepflin
Strasbourg - 2002

retour

INFOS

Type : Extension / Restructuration
Surface : 9 800m²
Maitre d'ouvrage : Ville de Strasbourg
Co-traitants MOE : Loeb Ingénierie - BET Structure; ETF Ingénierie - BET Fluides; E2 / OPO - Economistes de la construction
Coût : 8 800 000€ H.T.
Maitre d'oeuvre : Weber + Keiling Architectes

Edifié à l’emplacement de l’ancienne prison de la rue du Fil, les écoles maternelles et élementaires Schoepflin s’inscrivent dans une mutation profonde du quartier de la Fonderie à Strasbourg:
- Réunion de deux ilôts urbains à la suite du déclassement de la rue du Fil;
- Départ de l’Hôtel de police et réalisation d’un square à l’emplacement de ses annexes;
- Extension de l’ancienne Ecole Schoepflin et déplacement de son entrée vers le nouveau square.

L’implantation et la morphologie du projet conservent la mémoire de ces bouleversements: La partie neuve matérialise l’ilot de l’ancienne prison, la trace de la rue du fil est produite par un jeu de patios et de terrasses à l’articulation entre ancienne et nouvelle école, tandis que des transparences à travers le nouveau bâtiment permettent d’apercevoir le square enclavé depuis la rue de la Fonderie. Le programme de l’Espace Schoepflin regroupe quatre équipements autonomes: Une école élémentaire et secondaire, un gymnase public, un centre médico-social de quartier et un “espace jeunes”.
Ces quatre entités d’échelles très différentes disposent chacune de leur propre rythme de fonctionnement et de leur propre accès depuis le domaine public. Étant donné le statut de la rue de la Fonderie, l’importance et la qualité des édifices voisins (Tribunal, Eglise St Paul, Centre des chèques postaux), il a paru préférable de privilégier l’unité de l’équipement que d’exprimer l’autonomie de chaque composante. Ainsi, l’organisation et le fonctionnement de l’édifice ne se découvrent qu’à proximité immédiate, grâce aux perméabilités du rez-de-chaussée qui contrastent avec la densité et l’opacité du registre supérieur.
Située sur le toit du gymnase, l’école maternelle et sa cour de récréation, sont protégées des nuisances de la rue. Elles disposent d’une orientation et d’une luminosité solaire optimales et bénéficient de points de vues dominants sur le centre historique de Strasbourg. Le report de l’école maternelle en toiture a permis d’affecter à l’école élémentaire la totalité de l’ancienne école Schoepflin, édifice remarquable du XIXème strasbourgeois. Les classes traversantes, disposition d’époque très originale, ont ainsi pu être conservées. Le restaurant commun aux deux écoles se développe au rez-de-chaussée autour du patio intérieur, situé à l’articulation entre école historique et nouveau bâtiment, à l’emplacement de l’ancienne rue du Fil.
Compte tenu du caractère urbain de l’édifice et de l’exiguïté de la parcelle, le gymnase implanté perpendiculairement à la rue de la Fonderie, sur toute la longueur disponible, a été semi-enterré et vitré sur les pignons. Cette disposition particulière, accentuée par un porte à faux, permet d’assurer une perméabilité complète du bâtiment au niveau de la rue tout en créant un lieu d’animation fort, en particulier de nuit, à l’extrémité de la rue de la Fonderie."

alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt