Chargement des images...
menu site Weber et Keiling,

Institut Universitaire de Technologie de Génie Electrique
Haguenau - 2010

retour

INFOS

Type : Extension
Surface : 3 800m²
Maitre d'ouvrage : Rectorat de l'Académie de Strasbourg
Co-traitants MOE : SIRR - BET TCE; E3 Economie - Economiste de la Construction
Coût : 4 100 000€ H.T.
Maitre d'oeuvre : Weber + Keiling Architectes

L'IUT de génie électrique de Haguenau est installé pour partie dans un bâtiment du XVIIIème siècle réhabilité (l'ancien hôpital militaire et bourgeois) et pour partie dans un bâtiment neuf. La répartition fonctionnelle des éléments du programme entre les deux bâtiments est conditionnée par les capacités d'accueil du bâtiment du XVIIIème dont la structure interne n'a pas été substantiellement modifiée. Les salles banalisées, les bureaux et la bibliothèque trouvent donc leur place dans l'ancien bâtiment alors que les salles spécialisées, les ateliers et l'amphithéâtre sont dans le bâtiment neuf.

L'opération réalisée en 1996 constitue la première tranche d'une opération plus vaste liée à la création de nouveaux départements pour l'IUT qui s'est traduite essentiellement par l'extension du bâtiment neuf et son raccord au tissu urbain environnant en 2003 et 2010.
L'implantation du bâtiment neuf vise à requalifier les abords du bâtiment du XVIIIème en renouant avec la composition initiale qui a été altérée par les affectations successives de l'ancien hôpital (caserne, prison...): mise en évidence de l'axialité, définition de l'espace libre et d'un parvis urbain à l'échelle du bâtiment.

Les disposition urbaines du projet et la restauration du bâtiment ancien respectent scrupuleusement les données historiques du site. Par contre, l'expression architecturale du bâtiment neuf, résolument moderne, s'inscrit en décalage par rapport au bâtiment du XVIIIème. Ceci confère une image indépendante unitaire et cohérente à l'extension qui constitue actuellement le dispositif d'entrée principal de l'IUT.
De nombreuses ouvertures et transparences depuis les parties communes du bâtiment neuf, permettent d'apprécier le rapport entretenu entre neuf et prééxistant.

alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt